Modifier l'échelle des valeurs

De Code de la déconduite
Aller à : navigation, rechercher
FICHE ACTION en cours de rédaction

Objectif : Placer la survie en haut de l'échelle des valeurs...

Contexte : Dans l’espace public, les signes extérieurs de richesse occupent le centre de l’espace public, tandis que les personnes en grande détresse, n’ont pas droit de Cité.

Action détaillée

Auteurs: Antonia Taddei et Ludovic Nobileau / Xtnt

Pilote juridique : Simon Durbano (diplômé de M2 - Droit de la Création Artistique / Université de Aix-Marseille)


Accessoires :

Par voiture :

  • 3 couvertures de survie
  • 1 arrosoir
  • de l’eau

Nombre de participants: 4 (par voiture)

Action :

  • Choisissez une voiture stationnée
  • A l’aide d’un arrosoir une personne mouille ladite voiture
  • 3 autres personnes, chacune à l’aide d’une couverture de survie recouvre la voiture soigneusement.

Effets :

Par ce geste simple, vous renversez l’échelle des valeurs : La voiture aujourd’hui encore, signe de richesse, de pouvoir, de réussite… disparaît sous une simple couverture de survie. La survie devient la valeur centrale, fondamentale, elle illumine la rue. Elle contient toutes les valeurs, irradie.

Instructions : Portés par le charme de l’entongage, (voir Les tongs comme moyen de transport collectif vous êtes prêts à jouer. Prêt à défendre des valeurs essentielles, tranquillement. Si le propriétaire de la voiture se présentait, expliquez lui que vous n’endommagez pas sa voiture, qu’il s’agit d’une action symbolique pour défendre la place de la survie dans l’espace public.

Analyse juridique

Arroser une voiture avec de l’eau n’est pas interdit, puisqu’il n’y a pas de dégradation du bien d’autrui au sens de la loi (article 1382 du Code civil, et art. 322-1 et suivants du Code pénal), car n’y a pas de dommage causé au bien. Il en va de même pour le fait d’apposer une bâche sur un véhicule. Cela n’est pas répréhensible. En principe, si l’on recouvre la voiture de quelqu’un d’une bâche, celle-ci pourrait lui appartenir, car selon l’adage légal : « En fait de meubles, la possession vaut titre» (Article 2276 du Code civil). Mais cette présomption simple n’est pas irréfragable, et une preuve de propriété (facture de la bâche) pourra mettre simplement fin à toute tentative de dérobade de ladite bâche. Et si le sournois propriétaire de la voiture s’enfuit avec cette bâche de qualité, il sera toujours possible, pendant 3 ans, de revendiquer la propriété de ce bien (art. 2276 alinéa 2 Code civil) devant les juridictions.

Classification : VERT (action légale)